Le Master : mode d’emploi

Le Master Mondes Médiévaux à l’Université Paul Valéry Montpellier 3

Le campus Saint-Charles de l’université Paul-Valéry Montpellier 3

Présentation

Le Master Mondes Médiévaux est une formation de l’Université Paul Valéry Montpellier 3, de niveau Bac+5, qui s’adresse à des étudiant.e.s souhaitant étudier le Moyen Âge (Occident, Orient chrétien, Monde islamique), sur toute l’étendue de la période, dans une perspective interdisciplinaire, conjuguant l’Histoire et l’Histoire de l’art.

Il a pour principal objectif de former les étudiants à la recherche universitaire. La formation se structure en deux étapes, lors d’une première et d’une deuxième année. Il présente un seul parcours: Histoire et Histoire de l’art des mondes médiévaux (Occident et Orient).

Adossée au Centre d’études médiévales de Montpellier (CEMM EA 4583), cette formation permet aux étudiant.e.s inscrit.e.s de se former et d’évoluer au contact d’une équipe pluridisciplinaire, formée d’historien.ne.s (de l’Occident et de l’Orient) et d’historiennes de l’art, mais aussi de littéraires et musicologues.

Les prérequis

Les candidats doivent être titulaires d’un diplôme de Licence 3 ou équivalent.

Ils/elles doivent être animé.e.s par une réelle motivation pour l’étude du Moyen Âge et doivent posséder de bonnes bases en Histoire et Histoire de l’art médiéval, curiosité et ouverture d’esprit, aptitude à la recherche, esprit critique.

Bien que souhaitable, la connaissance des langues anciennes n’est pas obligatoire : des cours de latin ou de grec (au choix) sont dispensés pendant le Master.

Candidater

Les candidatures se font sur le portail e-candidat de l’UPV, généralement à partir du mois d’avril (calendrier des candidatures). Elles sont ensuite examinées par une commission de recrutement.

Une campagne complémentaire de recrutement est ouverte lorsque les recrutements de la première campagne ne permettent pas d’atteindre la capacité d’accueil du master. Elle a généralement lieu au mois d’août.

La formation et les crédits

Les étudiant.e.s inscrit.e.s doivent

  • suivre des cours et valider les examens correspondants
  • assister à des séminaires thématiques ou faire un stage de formation
  • rédiger et soutenir un mémoire de recherche

La validation des cours, des séminaires/stage et du mémoire permet d’acquérir les crédits nécessaires à la validation des semestres, selon les maquettes ci-dessous :

La formation par la recherche et les ateliers pratiques

Le Master Mondes Médiévaux – Montpellier 3 accorde une large place à la formation par la recherche, que ce soit par la participation aux séminaires, journées d’études et colloques du CEMM, qui comptent de nombreux intervenants internationaux, ou par la participation aux journées des jeunes chercheurs du CEMM : à cette occasion, les étudiant.e.s présentent leurs recherches devant les doctorant.e.s et leurs pairs.

Des ateliers pratiques sont également proposés aux étudiant.e.s, afin de les familiariser avec les pratiques du Moyen Âge (selon les années : écriture sur parchemin, enluminure, sculpture sur bois, etc.).

Des projets divers (par exemple : préparation d’expositions) peuvent aussi être proposés dans le cadre des cours et de l’atelier thématique prévu dans la maquette (semestres 2 et 4).

Savoirs et compétences à la fin de la 1ère année

A la fin de la première année, l’étudiant.e aura pu

  • connaître et utiliser les outils de la recherche en histoire et histoire de l’art dans le champ de la médiévistique (collecte et traitement des données, recension et analyse des sources, constitution de corpus, rédaction de catalogues…)
  • développer la maîtrise de l’écrit, par la rédaction d’un mémoire de recherche scientifique, et de l’oral, par de nombreuses présentations orales prévues pendant les cours, ainsi que par la soutenance orale du mémoire
  • développer ses capacités d’analyse, d’interprétation, de synthèse et de réflexion critique
  • consolider ses connaissances en histoire et en histoire de l’art du Moyen Âge, y compris à travers des ateliers pratiques (selon les années: ateliers enluminures, sculpture, etc.)
  • s’initier à (ou, selon les cas, consolider) la connaissance du latin ou du grec
  • apprendre les bases (ou, selon les cas, perfectionner ses connaissances) d’une autre langue au choix (allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, italien, occitan, portugais ou russe)

Savoirs et compétences à la fin de la 2ème année

A la fin de la deuxième année, l’étudiant.e aura pu

  • acquérir un très bonne maîtrise des outils de la recherche en histoire et histoire de l’art dans le champ de la médiévistique (collecte et traitement des données, recension et analyse des sources, constitution de corpus, rédaction de catalogues…)
  • développer une excellente maîtrise de l’écrit, par la rédaction d’un mémoire de recherche scientifique, et de l’oral, par de nombreuses présentations orales prévues pendant les cours, ainsi que par la soutenance orale du mémoire
  • perfectionner ses capacités d’analyse, d’interprétation, de synthèse et de réflexion critique
  • choisir consciemment des approches de recherche et se situer par rapport aux écoles historiographiques et à l’environnement scientifique
  • connaître l’environnement, l’organisation et le fonctionnement des milieux culturels, patrimoniaux et artistiques
  • consolider ses connaissances en histoire et en histoire de l’art du Moyen Âge, y compris à travers des ateliers pratiques
  • posséder de bonnes bases de latin ou de grec
  • apprendre les bases (ou, selon les cas, perfectionner ses connaissances) d’une autre langue au choix (allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, italien, occitan, portugais ou russe)

Débouchés et perspectives

Le Master Mondes Médiévaux prépare aux métiers de la culture, de la valorisation du patrimoine, de la conservation et du tourisme (archives, bibliothèques, documentation, édition et édition scientifique, musées, galeries d’art, antiquités, médiation et animation culturelles, journalisme d’art…).

L’obtention du diplôme

  • donne accès aux concours de la fonction publique nécessitant un niveau Master 2 (cadres et direction) : conservateur de musée, attaché territorial de conservation ou du patrimoine, conférencier, commissaire priseur, archives, bibliothèques…
  • permet de passer le concours d’enseignement niveau agrégation. Pour le concours de l’enseignement niveau CAPES, le diplôme de Master 2 n’est pas nécessaire, mais la formation en Master est fortement conseillée en ce qu’elle permet d’acquérir une solide maîtrise de l’écrit et de l’oral et développe les capacités d’analyse, de synthèse et de réflexion critique, tout en consolidant les connaissances disciplinaires en Histoire. Le diplôme de Master 2 permet également, dans certains cas, de préparer ensuite le concours de CAPES sans passer par l’inscription en Master MEEF.
  • permet l’inscription en thèse de doctorat Histoire de l’art spécialité Art médiéval ou Histoire spécialité Histoire médiévale (selon dispositions de l’École Doctorale d’accueil). L’obtention d’un diplôme de doctorat est l’une des conditions qui donne accès aux métiers de l’enseignement supérieur et de la recherche. Certaines thèses sont financées par des contrats doctoraux.

Encore des questions ?

Le présent carnet vise à donner une information complète sur ce cursus : vous y trouverez

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search